Déconnecter. Se ressourcer.

25 août 2015

4 semaines pour déconnecter. Littéralement. Pas d’ordinateur, pas d’internet, pas de 3G, à peine quelques barres de réseaux sous le grand sapin, là-bas à côté des chevaux…

Le blog s’est doucement endormi pendant ces longues semaines. J’avais peur qu’il ne survive pas, je me suis demandé ce qu’il devenait sans moi, tout seul, si loin. Je l’ai imaginé lui aussi en vacances, un peu délaissé certes, mais faisant le plein pour reprendre de plus belle. Une rentrée du bon pied.

Alors comme nous nous sommes évanouis pendant 4 semaines, je vous raconte un peu ce que nous avons fait tout ce temps, histoire de reprendre contact, tout doucement, vous et moi…

 

Alpilles

D’abord 10 jours dans les Alpilles, aux portes de la Camargue. 10 jours en famille pour profiter de la piscine, me promener dans les rues d’Arles, lézarder au soleil, oublier le maquillage, retourner sur l’incroyable plage de Piémanson. 10 jours pour me délecter des bons fromages de chèvre de Monique et des vins divins de Lauzières. 10 jours pour profiter de Sasha avec ma mère, mes soeurs et mon beau-père et l’observer grandir avec ses petites boucles rousses.

IMG_3782

sasha panier

 

jute

2015-07-29 08.51.34

2015-08-03 09.33.39-1

2015-08-03 19.33.35

 

J’ai adoré

  • La cave à Fromages de Monique à Saint Rémy de Provence
  • Les espadrilles Jute à Arles
  • La plage de Piémanson en Camargue et les flamands roses de l’étang de Vaccarès, absolument sublime (dommage, j’avais oublié l’appareil photo!)
  • La Chassagnette, divin restaurant à quelques minutes de l’étang de Vaccarès (prévoir un sacré budget quand même…!)

 

Cévennes

Puis nous avons pris la route. Nous nous sommes perdus là-haut dans les sauvages et secrètes montagnes cévenoles. Quelques lacets délicatement négociés, des cols, des canyons, des gorges sublimes, des enfants au bord du malaise, et au bout du chemin notre cabane des bois, notre beau chalet dans les sapins, à quelques minutes du vertigineux Mont Aigoual. 10 jours sans internet, sans téléphone, au milieu des chevaux, paumés dans l’épaisse forêt de montagne. 10 jours avec les copains et les enfants. 10 jours hors du temps et du monde pour se ressourcer. C’était bon de regarder les enfants gambader, s’amuser des troupeaux de brebis, s’émerveiller des empreintes de dinosaures. Barbouillés de terre, tout mouillés de la rivière, ils ont fait le plein de nature nos petits parisiens… Ils se sont imaginé des histoires de fantômes, ils ont dormi avec une chauve-souris, cohabité avec de grosses araignées. Ils ont marché, et marché, et marché. Ramassé des cailloux qui devenaient dans leurs mains de véritables pierres précieuses. J’ai l’impression que ces 10 jours les ont fait pousser à toute allure.

2015-08-11 17.39.42

2015-08-11 17.59.58

2015-08-11 18.05.44

2015-08-11 18.06.06

cévennes

2015-08-11 18.53.43

2015-08-11 18.20.20

2015-08-12 16.04.11

 

J’ai adoré:

  • Le Col de la Serreyrède, et la boutique des producteurs de pays. Pommes du Vigan, oignon doux des Cévennes, yaourt de brebis, miel des Causses… tout y est délicieux!
  • L’abîme de Bramabiau et la Grotte rose d’Argilan
  • L’élevage de Bisons d’Amérique au ranch Randals… Surprenant!
  • Le sommet du Mont Aigoual – à couper le souffle
  • Notre chalet, trouvé sur Airbnb

 

 

Lot

Et puis nous avons pris la route à nouveau. Direction Honfleur. Mais avec des étapes. Hors de question de rouler pendant 10 heures et de ne pas montrer aux enfants les beaux paysages de nos régions. J’ai pris ma carte de France et j’a concocté pour la famille et surtout pour Sasha – devenue phobique de la voiture – de courts trajets et de belles étapes variées.

Ce fut d’abord cette vallée du Lot que j’adore et le magnifique village de Saint-Cirq Lapopie. Nous nous sommes arrêtés dans un petit hôtel adorablement désuet au bord du Célé, parfait pour une étape avec les enfants.

 

2015-08-16 18.33.07

2015-08-16 18.50.24

2015-08-16 19.09.50

collage sasha garcons

2015-08-17 13.38.15

 

Où dormir:

  • Hôtel des Grottes à Cabrerets, un peu désuet, mais charmant et tellement bien placé!

 

 

Limousin

Puis direction le Limousin, à côté de Mortemart, dans la jolie campagne. Nous avons fait halte dans une maison d’hôte dont la déco n’était pas particulièrement à mon goût mais qui a enchanté les enfants! Piscine, trampoline, toboggan, animaux… Ils étaient comblés! Nos hôtes anglais étaient adorables – lui fauconnier ! et nous ont dorloté.

2015-08-18 11.24.29

2015-08-18 11.20.37

2015-08-18 08.42.48

2015-08-17 17.58.29

 

 

Loire

Une autre étape nous attendait aux Châteaux de la Loire, à côté de Chinon. Sasha était très excitée quand je lui ai annoncé que nous allions au pays des châteaux et elle a adoré les visiter. Manque de chance, Azay-le-Rideau était en cours de rénovation… Naïvement, je n’avais pas vérifié avant… Nous avons donc trouvé un château quasiment entièrement emballé! Mais il en fallait plus pour doucher l’enthousiasme de Sasha au pays des princesses. Nous sommes ensuite aller visiter le merveilleux château médiéval du Rivau et ses incroyables 14 jardins. Je conseille vraiment cette visite avec les enfants, car les jardins sont tout simplement magiques! Ils sont conçus avec beaucoup de goût sur le thème des contes de fées… Le château propose de nombreuses animations pour les petits et grands, et même de faire la visite en tenue de chevalier ou de princesse… Un régal! Quelques 400 espèces de roses sont présentes dans le jardin, ainsi qu’un conservatoire de légumes. Et à midi on peut déguster les produits locaux dans de délicieuses salades. Bref, j’ai adoré cette visite!

blé

2015-08-18 15.58.33

2015-08-18 17.18.25

2015-08-18 17.36.41

2015-08-18 17.40.25

2015-08-19 10.56.13

2015-08-19 11.27.59

2015-08-19 11.28.45

 

J’ai adoré: 

  • le Château du Rivau
  • Le Manoir de la Giraudière, un hôtel charmant au personnel adorable, dans le vignes de Chinon
  • L’auberge de Jable

 

Mont Saint Michel

Enfin nous nous sommes arrêtés au Mont Saint Michel. Je n’y étais jamais allée, et j’étais excitée comme une gamine à l’idée de le voir enfin pour de vrai! Il faisait un peu frais, nous étions arrosés d’un petit crachin, un léger brouillard entourait le Mont, mais c’était quand même magique! Sur les bons conseils de notre hôte nous nous sommes promenés de nuit, une fois la horde de touristes partie. C’était vraiment à couper le souffle. Nous avons arpenté les rues presque désertes, seuls au milieu de la baie. Le Mont semblait flotter dans la nuit. Mon seul regret est d’être arrivée 5 mn trop tard pour pouvoir visiter l’abbaye… elle ferme en effet ses portes à 23h. Le lendemain je n’ai pas voulu y retourner, je ne voulais pas confronter ce beau souvenir au cauchemar que m’avait décrit ma soeur quelques jours plus tôt: trop de monde, impossible de se frayer un chemin dans les rue bondées, les passants énervés, des navettes pleines à craquer…

2015-08-19 19.16.01

2015-08-19 19.16.38

2015-08-19 19.26.17

2015-08-19 19.21.47

 

 

Honfleur

Bref, nous avons filé à Honfleur chez ma grand-mère dans la chaumière qu’elle et mon grand-père ont retapée il y plus de 50 ans. Sur la Côte Vassal, elle se tient fièrement cette petite bicoque de colombage et de chaume. Cette maison dans laquelle ma mère a passé ses vacances avec ses soeurs et son frère, dans laquelle j’ai passé mes vacances avec mes soeurs et mes cousins, je l’aime plus que tout. Elle est jolie à croquer, pas très grande, elle craque de partout, son escalier étroit ressemble plus à une échelle, et c’est un vrai repère d’araignées. Le papier peint de notre chambre est le même que lorsque ma mère y dormait enfant. Les rideaux n’ont pas changé. La petite cuisine dans laquelle ma grand-mère fait cuire avec brio soles et pintades est en tout point identique. C’est justement ça que j’aime dans cette vieille baraque – qu’elle ne change pas. Elle est là, imparfaite, charmante, bucolique, fidèle et debout, témoin tranquille du passage du temps et des générations. Quand je retourne là-bas c’est un tourbillon de souvenirs d’enfance qui refait surface, me fait sourire ou me noue la gorge. Cette petite maison, bien que je n’y ai jamais vécu, je m’y identifie, je m’y accroche, un peu comme si elle était ma racine. Ses murs se souviennent de nos conneries et de nos rires de cousins, son incroyable jardin de nos jeux et de nos cirques. Il y avait les brioches et la gelée de groseille du jardin au petit déjeuner, les cierges à Saint-Antoine de Padoue qu’on allumait dans l’église de Sainte-Catherine, le portique et le bac à sable théâtres de nos spectacles ridicules. Il y avait la petite vendeuse de soles et de crevettes au chariot à côté de la capitainerie, et les grandes expositions du Grenier à Sel. Il y a toujours cette petite maison en bois dans laquelle ma mère jouait sous les sapins, et où j’adorais passer du temps à mon tour avec ma soeur, mais qui nous faisait à toutes les deux un peu peur. Je suis infernale quand je retourne là-bas, je saoule littéralement tout le monde de ces souvenirs qui m’assaillent – les objets, les odeurs, les bruits, les goûts, tout y est réminiscence. Me rendre à Honfleur avec ma fille c’est un bonheur indescriptible. Je la regarde arroser les fleurs et leur parler avec ma grand-mère, je l’observe enhardie aller nourrir toute seule la vieille jument, je m’amuse de la voir inventer des jeux auxquels je n’avais jamais pensé quand j’étais moi-même enfant.

honfleur

2015-08-21 10.04.26

2015-08-21 10.05.32

2015-08-21 11.15.59

CSC_0128

2015-08-22 11.23.08

2015-08-22 11.32.33

 

Et puis nous sommes rentrés, nous avons retrouvé Paris, notre appartement, les ordinateurs et internet.

Bientôt la rentrée, et je vous parlerai de mes bonnes résolutions pour l’année à venir…

Je suis contente finalement d’être de retour.

Je vous embrasse.

Cécilia

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Lili et ses filles 25 août 2015 at 22 h 23 min

    Tes photos sont magnifiques. Déconnecter pendant 1 mois, j’adorerais, mais je vis avec un geek pour qui ne pas avoir Internet ne serait-ce qu’une journée, c’est le drame. Le séjour dans les Cévennes me fait particulièrement envie.

    • Reply Cecilia 26 août 2015 at 17 h 19 min

      Merci!! pour mon geek aussi, c’était un drame – il travaille normalement non stop même pendant les vacances… mais là, pas le choix, je l’avais pas prévenu, déconnexion forcée! que c’était bien;-)
      Les Cévennes c’est absolument magnifique, mes photos ne leur font pas justice… je ne peux que te conseiller de t’y aventurer!!

  • Reply Aude 2 septembre 2015 at 14 h 56 min

    Que c’est doux les vacances… Que de beaux souvenirs (surtout le Lot pour ma part).
    Je suis heureuse de retrouver ton blog !
    J’ai commencé le mien (tout neuf après une pause de 2 ans), je fais aussi un retour sur mes vacances, Bretagne et Savoie pour ma part !

    Bonne rentrée !

  • Reply Milune 12 septembre 2015 at 19 h 51 min

    Superbes photos <3

    J'organise un swap sur mon blog si ça te dit d'y participer c'est par ici: http://milunenounou.blogspot.fr/2015/09/swap-de-lhiver.html

    Bonne soirée.

    Milune.

  • Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :