L’histoire de l’opération

19 mars 2015

C’est l’histoire d’une petite fille de 22 mois qui devait aller à l’hôpital afin d’ôter une tache avec laquelle elle était née. Une drôle de tache, posée sur le ventre. Une tache qui devait grandir avec elle. Ce n’était pas une tache de naissance, mais un gros, très gros grain de beauté. Un naevus. Il fallait le retirer car il pouvait devenir dangereux, en plus d’être fort disgracieux.

C’est l’histoire d’une petite fille très courageuse, qui a jeûné, sans broncher, pendant 7 heures.

C’est l’histoire d’une petite fille qui avait, avant l’opération, passé une très bonne journée – elle avait fait du manège avec son papi, et mangé des glaces à l’eau.

DSC_0219

CSC_0223

C’est l’histoire d’une petite fille qui avait tout compris, et qui rigolait en portant son doudou sur le chemin de l’hôpital.

C’est l’histoire d’une petite fille qui avait quand même un peu peur, et qui a beaucoup pleuré quand un monsieur est venu la prendre des bras de sa maman.

C’est l’histoire d’une maman et d’un papa qui, bien que confiants, étaient tout émus de voir leur bébé s’éloigner dans son petit lit cage, et qui, pendant l’opération ne tenaient pas en place. La maman mangeait du pain et tapait des pieds, le papa faisait des blagues idiotes.

C’est l’histoire d’une maman qui guettait l’arrivée de sa petite et qui sursautait au moindre bruit.

C’est l’histoire d’une petite fille, allongée dans son lit cage, à côté de ses doudous, les yeux grands ouverts, incroyablement calme, les cheveux en bataille et le front mouillé de sueur qui est redescendue de la salle de réveil.

C’est l’histoire d’une petite fille qui s’est mise à hurler dès qu’elle a vu ses parents. Une petite fille qui ne supportait plus le cathéter planté sur sa main. Une petite fille très pressée de rentrer chez elle, de retrouver ses jouets, de manger des pâtes au ketchup et de regarder Cendrillon.

C’est l’histoire d’une petite fille très courageuse, très forte, solaire. Une petite fille qui n’avait même pas mal. Une petite fille avec un gros pansement qui avait hâte de remplir de ses fous rires les pièces de sa maison, de faire des câlins, des bisous, et encore des câlins.

Ma Sasha, te voir partir, devoir confier ta vie, même un court instant, même à de super médecins, m’a fait peur, très peur, vachement peur. Ce fut une épreuve et tu m’as montré comment m’y prendre. Tu m’as communiqué ta force, ta bonne humeur, ton humour, ta résilience. Je suis fière, si fière de toi.

C’est l’histoire d’une maman philosophe qui, par l’amour qu’elle porte à son bébé, comprend un peu plus chaque jour, ce que peut bien signifier l’infini.

Sasha le lendemain de l’opération, avec sa mamie chérie

DSC_0230

DSC_0232

DSC_0239

DSC_0247

DSC_0248

DSC_0251

DSC_0252

DSC_0255

DSC_0257

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

14 Comments

  • Reply Johanna Lara 19 mars 2015 at 21 h 58 min

    Ouf! Quelle épreuve…

    • Reply cécilia 20 mars 2015 at 15 h 05 min

      Merci! Heureusement, oui, c’est fini!

  • Reply Carine 19 mars 2015 at 22 h 35 min

    Je reconnais votre histore, mon peitit garcon a eu une operation avec hospitalisation pour la journee. J’ai eu la ‘chance’ de pouvoir aller en salle de reveil, ouf c’etait dur mais je suis contente d’avoir pu etre la pour lui. Il nous a fait la meme chose avec la catheter…
    Bon retablissement.
    Carine

    • Reply cécilia 20 mars 2015 at 15 h 04 min

      Merci beaucoup! Qu’ils sont forts nos enfants! C’est bluffant 😉

  • Reply audrey N 20 mars 2015 at 21 h 55 min

    Oh lala comme je comprends cette attente qui nous parrait un siecle et eux qui apres nous redonne vite le sourire comme çi rien ne s’était passé!!! Trop mimi et elle serait copine avec mon juju pate et ketchup son kiff!

  • Reply Nadine 23 mars 2015 at 12 h 27 min

    Ohlala j’ai eu peur en commençant la lecture ,peur d’apprendre une horrible nouvelle même si je ne connais pas l’adorable Sasha ..
    Les enfants ont une force incroyable ,que nous ,Adultes ,sous-estimons .Faisons leur confiance ,ta petite Sasha est déjà une grande philosophe ( comme sa maman !) .Elle a compris qu’il fallait passer par cette étape difficile et douloureuse de séparation et de gestes inconnus ,pour aller mieux ensuite ! Quelle formidable leçon elle nous donne ,nous qui râlons pour un rien ,une contrariété tout au plus ..
    Tous mes bons vœux à cette jolie petite fille et à sa famille .
    Nadine ,mère de 2 ados .

    • Reply cécilia 23 mars 2015 at 12 h 57 min

      Merci pour ce gentil message!!

  • Reply cécilia 24 mars 2015 at 23 h 31 min

    C’est incroyable ça!! incroyable que nous partagions la même expérience! Cela dit, j’imagine comme la vôtre a du être plus lourde, avec deux passages à l’hôpital… J’ai eu de la chance que l’opération de Sasha soit légère, et tout le temps je n’arrêtais pas de penser à ces enfants qui naissent avec des naevi qui recouvrent parfois tout un bras ou un visage entier et qui nécessitent une chirurgie très lourde. Je partage votre attente, votre inquiétude et votre étonnement face à l’incroyable force et résilience de nos enfants. J’espère que la cicatrice de votre enfant s’effacera tout doucement.

  • Reply Aurélie R. (@Blueberry_Home) 30 mars 2015 at 11 h 23 min

    Je suis très émue de lire ton article, ma petite poulette (15mois) aussi a subit une petite intervention, rien de grave, mais cela me replonge dans l’émotion que j’ai ressentit quand je l’ai vu partir dans le lit à barreaux, on m’arrachait le coeur … Et comme tu dis à la fin de cette journée on se sent plus fort, grandie, on se sent maman !
    Je découvre ton univers et j’aime beaucoup l’émotion avec laquelle tu parles, ça fait du bien dans cette blogosphère infinie 😉

    • Reply cécilia 30 mars 2015 at 11 h 58 min

      Merci beaucoup pour ton message et ton partage d’expérience. Ces épreuves ont l’air à la fois graves et légères pour nos enfants – comme s’ils savaient vraiment, eux, comment faire pour vivre vraiment au présent. On apprend beaucoup grâce à eux… A très bientôt!

  • Reply Comment préparer son tout petit à une opération | Just a Little Girl 8 avril 2015 at 8 h 02 min

    […] petite Sasha a été opérée il y a peu d’un naevus congénital – j’en parlais ici. Il s’agit d’un grain de beauté étendu, qui grandit avec l’enfant. Certains […]

  • Reply Une clavicule, des toubibs et la maman | Just a Little Girl 27 avril 2015 at 19 h 30 min

    […] coups de fils, nous allons faire une radio à la Clinique où Sasha s’est fait retirer son naevus il y a à peine un mois… Lundi matin… 3 jours après la chute. Voilà, oui madame, […]

  • Reply 9 jours. 5506 km. – Just a little girl 4 juillet 2015 at 23 h 56 min

    […] eu les assistantes sociales à la maison. Il y a eu l’opération de Sasha (j’en parlais ici, et là) et sa fracture de la clavicule (ici). Il y a eu les attaques et les accusation blessantes […]

  • Reply Une clavicule, des toubibs et la maman – Just a little girl 5 juillet 2015 at 1 h 47 min

    […] coups de fils, nous allons faire une radio à la Clinique où Sasha s’est fait retirer son naevus il y a à peine un mois… Lundi matin… 3 jours après la chute. Voilà, oui madame, […]

  • Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :